Comment gérer vos KPI, Key Performance Indicators , ou indicateurs clés de performance dans PYTHEOS ?

indicateur

Fiche indicateur dans Pytheos

Afin d’avoir une vision plus claire sur les types d’indicateurs présents dans PYTHEOS, nous vous proposons de découvrir les définitions proposées dans l’application.

Il existe 3 types d’indicateurs dans PYTHEOS : les indicateurs de clés de performance , Key Performance Indicator ou KPI et les indicateurs de suivi ou OPI, Operationnal Performance Indicator et les indicateurs d’impact

Les indicateurs de suivi

Les indicateurs de suivi permettent de comptabiliser des avancées.

Ils sont définis lors de la création de l’action et se répercutent ensuite sur chaque projet mis en œuvre sur cette action.

Si l’action comporte des projets, les valeurs seront saisies sur chaque projet puis consolidées (sommées en général) afin d’obtenir la valeur finale pour l’action en cours.

Si l’action ne comporte pas de projet, sa valeur peut être saisie directement sur l’action.

Leur portée est limitée à l’action à laquelle ils sont rattachés.

Il s’agit uniquement de valeurs brutes, numériques quantifiables, de type métrique (participants, usagers, km, euros, kg..)

Par exemple :

Si on va choisir de créer une ACTION visant à construire des pistes cyclables afin de fluidifier le trafic routier en ville.
Un des indicateurs de réalisation pourra être le nombre de km de piste construits.

Si l’action se décompose en plusieurs projets (par tranches,  par quartiers, par prestataire…) , chaque responsable de projet pourra saisir une valeur pour son projet et ces valeurs seront ensuite sommées au niveau de l’action afin de disposer du total de pistes construites.

Ils sont parfois aussi dénommés indicateurs de processus.

Les indicateurs de résultat

Les indicateurs de résultat mesurent les résultats attendus et non les moyens mis en œuvre pour y arriver.

Ils sont disponibles sur les actions et sur les axes d’analyse.
Un même indicateur peut être associé à plusieurs actions et plusieurs axes (ce qui n’est pas le cas des indicateurs de réalisation)

PYTHEOS permet aussi de les lister via l’entrée Indicateur afin de visualiser toutes les valeurs qui le compose (pour chaque action ou axe).

Il peut s’agir de valeurs proportionnelles ou quantitatives.
Ils sont en général mesurés et corrélés aux indicateurs de réalisation afin  de constater si les moyens mis en œuvre produisent bien les résultats escomptés.

Dans l’exemple précédent, 2 indicateurs de résultat serviront à vérifier l’utilité de l’action

Un premier indicateur comptabilisera le nombre de vélos stockés dans un parking relais.

Fait constaté mais la relation de causalité avec la création de pistes cyclables n’est pas authentifiée et exclusive.D’autres facteurs peuvent avoir modifier le comportement des usagers et les ont incités à utiliser leur vélo.

Un second indicateur de résultat mesurera l’évolution du trafic routier, fait également constaté et pouvant être lié à de multiples causes.

Les indicateurs d’impact

Les indicateurs d’impacts mesurent les effet à long terme , en relation avec les actions entreprises.

Ils s’inscrivent plus dans une démarche d’évaluation que de suivi.

Techniquement ils se comportent comme des indicateurs de résultat mais les données qu’ils contiennent ne sont pas produites dans le cadre des plans d’actions entrepris, il s’agit de données collectées à l’extérieur de l’application.

Par extension, PYTHEOS désigne comme indicateur d’impact tous les indicateurs dont la conception, la fréquence d’actualisation et le contenu ne sont pas produit par PYTHEOS.  Cela regroupe aussi les indicateurs de référence produits par des fournisseurs externes. ( population, taux de chomage..) et les indicateurs de comparaison a d’autres échelles (moyennes nationales ou régionales..)

Les méthodes de comptabilisation des indicateurs

La méthode de comptabilisation de chaque indicateur dépend de sa nature.

Ainsi, les indicateurs de réalisation additionnent l’ensemble des valeurs saisies sur les projets ou l’action.

Ces valeurs quantifiables seront additionnées à la valeur de référence.

Pour rappel, la date de la valeur de référence est la date de création de l’action.

Dans l’exemple des pistes cyclables, l’indicateur sera de ce type km

Nombre de km de pistes initialement : 5km (au démarrage de l’action)

Création 2014 : + 10km

Création 2015 : +12km

Au total, la ville comptabilisera 27km de pistes

De leur côté, les indicateurs de résultat constatent les progrès accomplis soit pour une action donnée, soit pour un axe

Chaque saisie correspond à la vue du résultat à un instant T, sur une action ou un axe particulier (thématique,  territoire..)

Il s’agit de valeurs de mesure (km, euros, degré, kg..) mais également des pourcentages (indice de satisfaction, % de progression d’usagers, % de baisse d’infraction, de pollution, ..)

Ainsi, on verra le nombre de vélos moyen journalier augmenter sur le parking-relais

Au départ, on comptabilisait 5 vélos/jour sur le parking-relais

Au 31.12.2014 : 25 vélos/jour était vus

Au 31.12.2015 : 58 vélos // jours étaient comptés

Donc, l’indicateur affiche au final une courbe de ce typesnip_20160323121207

Laisser un commentaire